Saint Germain au Mont d'Or

Saint Germain au Mont d'Or

Le paysage de Saint-Germain-au-Mont-D'Or est marqué par l'activité agricole et arboricole ainsi que par le site ferroviaire, d'abord petite gare sur la ligne Paris-Lyon-Marseille dès 1854, devenu important triage en 1905. Le contraste est visible entre le village historique implanté autour des vestiges du château médiéval et les cités-jardins typiques des constructions cheminotes. Entre ces deux pôles de vie et le bord de Saône, la mairie-école marquait un point d'équilibre depuis le début du 20ème siècle. Aujourd'hui, la commune développe sa centralité autour de la mairie et des équipements publics, en préservant le pré dit « des anglais », souvenir du camp de repos de soldats britanniques de 1917 à 1919. L'installation de commerces et de services regroupés a favorisé la création de nouveaux emplois. Artisans, commerçants, professions libérales, entreprises de services, les deux gravières, l'entreprise THIMONNIER installée en 1993, ont redonné à la commune un souffle dont elle avait besoin depuis le transfert du triage sur le sud de Lyon à la fin des années 1970. La gare de voyageurs, avec plus de 50 arrêts par jour et une desserte cadencée, est à un quart d'heure de Lyon et Villefranche. Cette proximité, alliée à la qualité du cadre de vie, explique l'attractivité de la commune. Une telle situation favorable au regard des transports est source d'économie de temps, d'argent, d'énergie. Elle correspond aux 3 exigences du développement durable : l'économique, le social, l'environnemental et justifie l'inscription de Saint-Germain-au-Mont-d'Or dans l'agenda 21 du Val de Saône et le plan climat initiés par le Grand Lyon. http://www.saintgermainaumontdor.org/